Les Nouvelles du Quartier de l'Etang

Interview de Paula Duarte

« LE CONCIERGE EST INDISPENSABLE. IL DOIT ETRE PRESENT POUR ENTRETENIR L’IMMEUBLE, MAIS AUSSI LES LIENS SOCIAUX. »

Fraîchement nommée, Paula Duarte sera la nouvelle concierge en charge de la moitié des allées de l’Édifice. Avec son collègue, elle gèrera l’arrivée des premiers habitants du Quartier de l’Étang. Une mission qui lui tient à cœur, dans un quartier moderne qu’elle a hâte de voir se développer.

 
View
Partenaires de confort au sein d’un immeuble, les concierges assurent au quotidien un service d’accompagnement, de gestion et d’entretien. Facilitateurs de vie, ils répondent présent face aux demandes et aux besoins des locataires. Mais plus que cela, ils sont bien souvent les garants d’un lien social et d’une écoute attentive.
Si ce service tend à se perdre, Evolution+/Quartier de l’Étang n’a pas voulu faire l’impasse sur l’un des éléments clés du bon fonctionnement d’un lieu de vie. C’est pourquoi chaque immeuble bénéficiera d’un concierge personnel ! Paula Duarte a été choisie pour occuper ce poste clé pour l’Édifice, qui accueillera ses tout premiers locataires dès le mois d’août.
 
En quoi consiste votre activité de concierge ?
Le rôle du concierge se joue à deux niveaux selon moi. D’abord, il y a le travail « pur » de conciergerie, à savoir l’entretien des espaces communs et de l’immeuble en général. Pour cet aspect-là, il est primordial de bien connaître les lieux. Cela ne se résume pas à faire le ménage dans les couloirs et les ascenseurs. Il faut maîtriser la technique, savoir comment réagir en cas de panne ou de dégât, appréhender les problèmes qui pourraient subvenir, organiser les visites de mandataires externes, etc. Autrement dit, connaître son immeuble par cœur !
Ensuite, il y a la relation humaine, qui fait partie intégrante de notre travail. Le contact avec les gens est primordial. Nous sommes présents au quotidien et nous accompagnons les habitants. Plus que de simplement les saluer dans le hall d’entrée, nous sommes aussi là pour discuter quand ils ont des soucis d’ordre personnel, des soucis de santé, nous aidons les personnes âgées ou à mobilité réduite, etc. Le concierge est parfois la seule personne que les résidents côtoient pendant la semaine. C’est un métier plus complexe qu’il n’y paraît !

Le concierge est donc une personne clé ?
Après 16 années d’expérience, je m’autorise à affirmer que le concierge est indispensable. Il doit être présent pour entretenir l’immeuble, mais aussi les liens sociaux. La fonction du concierge est aussi là, d’entretenir une bonne entente collective. Au Quartier de l’Étang par exemple, il y aura une multitude de profils : des étudiants, des familles, des personnes âgées, et nous devrons être capables de dialoguer avec tout le monde, tout en faisant en sorte que chacun se sente aussi à l’aise dans son immeuble qu’il l’est dans le confort de son appartement. Je ne dis pas que nous avons toutes les réponses ou les solutions, mais nous essayons de faire au mieux pour aider les habitants, même s’ils ne s’en rendent pas toujours compte. Nous sommes là au quotidien, de l’emménagement jusqu’au déménagement. Après tout, ce sont souvent nos voisins !

En parlant du Quartier de l’Étang, de quel immeuble vous chargerez-vous ?
J’ai été engagée pour m’occuper de l’Édifice. Étant donné le nombre de logements, nous serons deux à nous consacrer à ce poste et à prendre en charge les neuf allées que compte l’îlot. Avec des immeubles allant jusqu’à 10 étages pour certains et des extérieurs à entretenir, il nous a semblé évident que, pour assurer un service de qualité, il fallait nous partager le travail. De cette façon, nous pourrons accorder le temps nécessaire aux habitants sans devoir courir dans tous les sens. Notre but est avant tout de fournir un accompagnement personnalisé aux locataires et la garantie de locaux propres et agréables à vivre. C’est un défi qu’il me tarde de relever !

Vous présentez ce nouveau poste comme un défi, dans quel sens ?
J’aime le métier de concierge, je n’ai jamais voulu faire autre chose, mais m’impliquer dans un projet nouveau, participer à sa construction, son élaboration, c’est un vrai challenge auquel j’adore participer. Être la première arrivée et développer petit à petit un environnement sain, où les gens se sentent bien, c’est ce qui me plaît. C’est un défi car il y a toute la dimension du quartier qui s’ajoute, il ne s’agit plus seulement de s’occuper d’un immeuble, mais d’intégrer un projet bien plus grand. C’est une opportunité que j’ai eu la chance d’avoir et je compte bien tout faire pour y répondre au mieux.

Ferez-vous partie des habitants ?
Oui, j’ai la chance de vivre ce beau projet de l’intérieur. Nous aurons d’ailleurs l’honneur d’être, avec ma famille, les premiers habitants du Quartier de l’Étang ! Je suis ravie d’emménager et, en arrivant en amont, je pourrai me familiariser avec l’environnement, le lieu de vie ou encore le système eSMART afin d’être capable d’expliquer le tout aux prochains arrivants.
View
Justement, que pensez-vous du projet EVOLUTION + / Quartier de l’Étang ?
Je trouve que c’est un très beau projet pour Genève. Ne serait-ce que de l’extérieur, on voit tout de suite que ce sera un quartier moderne, rien que de par son architecture. En étant déjà intégrée au cœur du chantier, je vois les avancements quotidiens et j’ai hâte de voir le Quartier de l’Étang terminé. Il y aura de la verdure, des arbres et, par la suite cela deviendra un vrai lieu de proximité avec de multiples services utiles pour les habitants, on y trouvera de tout : des commerces, une école, une crèche, une résidence services, etc. Ce projet a tout pour réussir, et cette mixité de profils amènera, j’en suis sûre, une vraie dynamique et une joie de vivre. Je suis impatiente d’y être et je ne pense pas me tromper en affirmant que ce sera un lieu de vie très agréable.

Vous venez de prendre votre fonction, comment se passent les débuts ?
Depuis le 1er juin, je suis tous les après-midis au Quartier de l’Étang pour découvrir les lieux et les subtilités de l’Édifice en compagnie des entreprises en charge. Grâce à cet état des lieux, j’apprends petit à petit à connaître l’immeuble autant sur le plan architectural, technique, informatique qu’énergétique. En tant que quartier écologique, beaucoup de systèmes sont nouveaux pour moi, tout comme ils le seront certainement pour les futurs locataires. En découvrant les espaces de cette façon, je peux poser toutes les questions que je veux et connaître sur le bout des doigts mon futur lieu de travail et de vie. Un avantage indéniable lorsqu’il s’agira de répondre aux interrogations des futurs arrivants ! Selon moi, c’est un accompagnement personnalisé qui devrait être fait à chaque fois afin d’être préparés pour toute éventualité.

Sur le plan technique d’ailleurs, le système eSMART sera en place dans tous les appartements. Est-ce que vous l’utiliserez pour communiquer avec les habitants ?
Ce système est nouveau pour moi, c’est la première fois que j’utiliserai un outil du genre. Mais c’est positif, cela traduit la modernité du quartier et démontre, s’il le fallait encore, que c’est un lieu qui sera tourné vers le futur. Pour le moment, les tablettes ont été installées et nous aurons une formation avec l’entreprise Implenia pour l’utilisation et le fonctionnement d’eSMART. Effectivement, les communications en provenance de la régie ou d’autres acteurs passeront par l’écran, ce qui en simplifiera l’accès pour les locataires. Sur le même principe, j’imagine que nous pourrons peut-être utiliser ce système de notre côté pour transmettre des informations. Mais une fois encore, je pense que notre rôle de concierge est d’abord d’avoir un contact direct avec les gens et donc, de traiter les différentes questions en face à face.

Dans un environnement encore en chantier, comment préparez-vous l’arrivée des habitants ?
Déjà, il faut préciser que, bien qu’une partie du Quartier de l’Étang soit encore en chantier, l’Édifice sera terminé et tout à fait prêt à accueillir ses locataires dès le mois d’août. Les équipes et les entreprises ont anticipé ces arrivées et tout sera prévu pour que les locataires aient le moins possible l’impression de chantier autour de chez eux. Notre rôle sera également de les rassurer par rapport à cela. Il faut qu’ils se sentent chez eux dès la pose de leurs valises. C’est aussi pour ça que notre formation en amont est indispensable. L’accueil des premiers habitants est très important et nous serons parfaitement préparés pour le faire. Dès la première arrivée, nous répondrons aux éventuelles questions et autres besoins. Afin de favoriser un accueil personnalisé, une planification des emménagements a d’ailleurs été prévue. Le but : un accompagnement de qualité et du temps mis à disposition selon les besoins. Les allées et parties communes seront également protégées pour permettre un déménagement sans soucis et des dispositions seront prises pour la gestion des cartons et autres détails d’emménagement. Tout a été prévu pour faciliter la vie des habitants.

Avez-vous quelque chose à ajouter ?
Je suis intégrée à ce projet qui avance à une vitesse incroyable et dont je vois chaque jour les évolutions. Cela est dû à toutes les personnes qui mettent au quotidien leur cœur dans ce chantier et son organisation. Pour nous qui allons être sur place, vivre et travailler au Quartier de l’Étang, c’est rassurant de savoir que les choses ont été bien faites et que nous sommes épaulés.

Actualités